29 juillet 2008

Le char à bancs

Il est de endroits magiques, féeriques, hors du temps où il fait bon se reposer, se ressourcer, se délecter.


Le char à bancs remplit tous ces critères, havre de paix, si vous passez dans le coin, en Bretagne, près de Saint-Brieux, ou si vous souhaitez faire une escapade en amoureux ou avec loupiots, cet endroit est pour vous!


Pour les amoureux de cochonnaille, les futurs morceaux de potée cuite au feu de bois, et les légumes, grandissent sur place.







Pour les amoureux de galettes et de crêpes, elles sont remarquables.

Vous trouverez également une brocante, des ballades en poney, des jeux, du pédalo...

La seule obligation dans ce petit coin de paradis...


9 commentaires:

Delphine R2M a dit…

Je ne sais pas pourquoi, mais le terme du "lacher de poneys" m'amuse beaucoup!

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

moi aussi, j'ai déjà une image en tête qui n'attend que d'être réalisée!

gwladys a dit…

l'année dernière nous sommes allés passer quelques jours dans la ferme-chambre d'hotes de liz et corentin le fils du char à bancs , un endroit et des gens charmants...
sans pouvoir aller au char à bancs qui était fermé , ça sera pour une prochaine fois !

Anonyme a dit…

Moi, j'ai bien connu l'arrière grand père du poney dont tu parles! une vrai mule qui hante encore mes pires cauchemars hippiques!
Et pareil pour l'arrière arrière grand mère de la truie! mais d'elle, j'en garde un très bon souvenir! Étonnant car je n'aimais pas vraiment le choux!

Pour de vrai et sans rire!

Anonyme a dit…

D'accord avec toi, cet endroit est reposant à souhait. Nous allons souvent, mon amie et moi là bas. C'est à chaque fois du bonheur à tartiner.
Attention à la météo toutefois, nous nous sommes faits surprendre par une tempête subite lors d'une promenade en pédalo, outre la pluie diluvienne, les vagues de 1 mètre en pédalo ce n'est pas le top!

Anonyme a dit…

Saint Brieuc
ce sont des briochins et non des Brioxins!
Et Brieuc a été lapidé à coup galettes de blé noir, on dit galetter du reste

Anonyme a dit…

Le cahr à bac, Saint Brieuc....
ok, mais qu'en est il des chemins verts de Trégueux!

Anonyme a dit…

Brieuc serait né vers 409, de parents païens, dans le royaume breton de Ceredigion, dans ce qui n'est pas encore le Pays de Galles d'aujourd'hui. Élève de saint Germain d'Auxerre, missionnaire en Bretagne insulaire, il le suivit sur le continent. Prêtre en 447, il alla évangéliser la Bretagne armoricaine, débarqua à l'Aber-Wrac'h, et vint fonder un monastère à Tréguier. Après il retraversa la Manche, et y fit de nombreuses conversions dans son pays d'origine.

À 70 ans, il revint en Bretagne armoricaine et fonda un autre monastère à l'embouchure du Gouët, sur un terrain que lui donna le comte de Liwil, son parent, qui devint la ville de Saint-Brieuc. Il est mort vers 502. Il est représenté avec trois porte-monnaies à la ceinture, symbole de sa générosité pour les pauvres.

C'est l'un des sept saints fondateurs de Bretagne, honoré dans le pèlerinage du Tro Breizh

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

Bon, l'historien du dimanche! après tu vas dire que tu n'as peu le temps de faire tout ce que tu voulais!