06 août 2008

Carte postale...


Chères toutes, chers tous (au combien moins nombreux),

Je vous écris cette carte, non pas de vacances mais de chez moi. Il fait beau mais la chaleur parisienne est étouffante. La peinture sèche vite et le vaporisateur ne la quitte pas.
Je me prépare pour les expositions de la rentrée et pour les commandes récemment passées.
Il est difficile de peindre avec les deux loupiots qui volettent, non sans bruit, tout autour de la table...
Mon esprit s'envole vers des coins de campagne, au détour de jardins, où je pourrais chaparder quelques tomates chaudes et juteuses gorgées de soleil.

Les nuits parisiennes ne sont pas calmes, même si la Capitale semble plus déserte, les prises de bec et autres altercations pochtronnées restent fréquentes sur l'avenue aux heures nocturnes.

Les poivreaux urinent de plus bel en bas de l'immeuble et dans les bacs à fleurs, à quand les murs électrifiés.

A très bientôt, et très bon mois d'août.




4 commentaires:

Anonyme a dit…

tu as une belle vue de chez toi!
si j'ai bien compris tu habites la tente 2s à 29,90 € à droite sur le 2ème palier de la bute du sacrée coeur!
ne t'étonnes plus d'être réveillée par les pochetrons la nuit, en habitant là tu cherches un petit peu!
un petit peu quand même!
si tu veux aller à la campagne, j'ai une ferme qui n'attend que toi!

Vanessa a dit…

Ca y est, il fait frais... je me ferais bien un thé la semaine prochaine....

Virginie Gervais-Marchal alias niniegm a dit…

Petit plaisir au combien précieux...

delfée a dit…

j'imagine la tête du poivreau électrifié ! lol