28 octobre 2006

Vingt mille lieux sous les Mers!

Je ne vous ai jamais parlé de ma passion pour la mer, les océans, certains le savent déjà,
plongez moi dans l'eau de la mer et (non je ne ferai pas un escargot tout chaud) je ne fais plus qu'un avec cet élément qui ma foi, n'est pas sans me rappeler un monde paisible et utérin...où tous les sons et les lumières sont tamisés...



Lors de mon bâptème de plongée, il y a maintenant bien longtemps, à Tahiti, avec ma cop's Malanïe, une polynésienne blonde, j'ai compris que je ne ressortirai pas des eaux indemnes...

L'accueil de la faune sous marine fut des plus châleureuse, les poissons multicolores m'approchaient sans crainte, sentant grâce à leur 8ème sens, une amie pacifique et végétarienne.

Aujourd'hui, ayant atteint mon 56ème niveau de plongée, je peux parler du monde aquatique comme de mon Monde.
J'ai cru prendre des risques, mais mêmes les poissons carnivores tels que le fameux requin gris, ne semblait pas enclin à la moindre once d'agressivité envers ma personne.


L'image suivante est un clin d'oeil à mon amie Hélène, qui tout comme moi affectionne la grasse et la beauté des méduses, telles des mariées prises dans le tourbillon d'une danse éffrénée!
J' y étais, pour toi Hélène qui peut être un jour aura la chance de m'accompagner dans mes expéditions.



Voilà pour aujourd'hui, toutes les photos sont extraites de mon fond d'archives personnelles, by Niniegm, conservées au Musée d'Océanographie de le Ville de Paris.

4 commentaires:

Mr Arno de Nîmes a dit…

Non seulement au niveau souplesse, c'est pas çà!!! En plus la fausse Virginie Gervais se permet de retirer mes commentaires!!! Faudra pas te plaindre si personne ne t'écrit.
Un vidéaste amateur hors de lui!!!

Virginie a dit…

tu peux garder ton pseudo cher Arbo, mais tu dois changer de registre! si tu ne veux pas voir toute trace de ton passage éffacée!

Virginie a dit…

euh pardon Arno...

pop corn a dit…

hop, en lien direct sur lespasperdus.

Aujourd'hui encore quelques propositions d'enrichissement de la bibliothèque: Christian Voltz aux éditions du Rouergue avec des titres comme 'c'est pas ma faute!' ou 'toujours rien?'
Au fait le coup de coeur d'octobre dont j'ai parlé dans mon blog: 'un lion à Paris' d'après Beatrice Alemagna chez Autrement.